• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

26 octobre, 2011

Cancer – Algérie: les infos les plus actuelles

Classé dans : Non classé — Mohand Said Belkacemi @ 10:37

Cancer - Algérie: les infos les plus actuelles octobre2011_11_petition740 

Algérie-santé – cancer – pétition : Choquants propos du ministre de la santé Djamel Ould Abbès à propos des malades du cancer – 25 octobre 2011 - Le ministre algérien de la santé, M. Djamal Ould Abbès s’est distingué lundi par des propos djamalouldabbesvaincu_imagetrès choquants à l’endroit des malades du cancer en pronant indirectement la fatalité au lieu de répondre à leurs besoins urgents en matière de traitement notamment de radiothérapie.
     »Le cancer a toujours existé, ce n’est pas en 2011 qu’on a découvert le cancer. Il y a quelques années des malades algériens mouraient dans la totale discrétion. Pourquoi aujourd’hui on crie au cancer ? », s’est-il interrogé, a rapporté El Watan. Le ministre s’exprimait devant des députés de la commission santé à l’APN, à propos du manque de prise en charge des malades cancéreux et alors qu’un début de mobilisation est observé tendant à amener les autorités à ne pas laisser sans soins les malades estimés à plus de 20.000 malades qui nécessitent un traitement en radiothérapie.
    Une pétition diffusée sur internet et interpellant le président Abdelaziz Bouteflika pour qu’il mobilise les moyens de la solidarité nationale pour assurer aux malades des soins à l’étranger devant la faillite des moyens locaux à y répondre, receuille de plus en plus de signatures (1384 signatures mardi à 16h31).
    Le ministre parle chiffres et investissements futurs alors que le professeur Afiane, président du Comité national du cancer, cité par Liberté a précisé que  »les structures et les équipements de radiothérapie sont “très lourds” à mettre en place ».  »Je comprends parfaitement le désarroi des malades. Ces derniers et leurs familles doivent toutefois comprendre que la mise en place d’un service de radiothérapie n’est pas, par exemple, aussi facile que la mise en place  d’un service de chirurgie”, a-t-il observé, a rapporté Liberté.  Le Pr Afiane a indiqué que seuls 230 malades pourront être traités d’ici la fin de l’année. Il a confirmé le chiffrte de “plus de 20 000 cancéreux” qui attendent de recevoir des soins de radiothérapie au niveau national.
    Les médias commencent à traiter du sujet. Quatre journaux au moins dont un, public (Horizons), ont évoqué le sujet mardi. Horizons en a fait sa une mais pour aller dans le sens du ministre qui annonce des projets par-ci par-là pendant que les malades sont coincés fac à leur maladie qui se développe chaque jour un peu plus jusqu’à se généraliser et les tuer s’ils ne commencent à recevoir des soins dès maintenant. Lire et signer la pétition. (BMS) 

Belkacemi Mohand Said

  octobre2011_11_petition740

Algérie-santé: Pétition en faveur des malades du cancer en Algérie: … plus d’un millier de signatures déjà - 19 octobre 2001 - Une pétition lancée sur internet il y a quelques jours, destinée à soutenir une demande adressée au vaincu_imageprésident Abdelaziz Bouteflika pour une_bouteflika1qu’il intervienne afin  que le gouvernement accorde des transferts à l’étranger pour 20.000 malades du cancer au moins menacés de mort face à la saturation du centre anti-cancer CPMC jusqu’à juin 2012, a recueilli déjà plus de 1000 signatures.
    La pétition intervient à l’heure où les voix évoquant la situation désastreuse et inhumaine dans laquelle sont placés les malades du cancer et leurs familles, se sont tues dans la presse. Comme à leur habitude, les journaux évoquent une grande question puis se taisent comme s’il s’agissait d’un orage passager alors que le problème reste entier. Si l’on exclut  l’évocation lundi par un député de cette situation, plus aucune déclaration n’est venue défendre le droit aux soins, y compris à l’étranger, pour les malades du cancer. La presse n’a rien fait pour interpeller les hauts responsables et mener campagne jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. 
       »Devant le manque d’équipements en radiothérapie, il ne reste que les transferts à l’étranger pour leur venir en aide et leur offrir une chance de guérir. Aucun autre projet n’a de sens dans notre pays et n’est prioritaire que celui du secours collectif et national que nous devons à nos concitoyens malades et dont la nature du mal n’attend pas la réalisation de nouveaux projets. D’ici la réalisation de tout nouveau projet, ils risquent une mort certaine s’ils ne sont soignés dans l’immédiat. Chaque jour qui passe les rapproche de cette fatale issue », rappelle le texte de la déclaration à l’adresse de Bouteflika qui entre les mains la  »clé de l’espoir et de  »Al amana », lui précisent les signataires.
     »Pour cela, nous signataires, vous demandons d’user de votre sens de la responsabilité pour ouvrir les portes de la solidarité nationale à ces malades en acceptant de financer leur transfert pour des soins à l’étranger. Monsieur le président n’oubliez pas que des gens vont souffrir et souffrent déjà », conclut le texte. (BMS – Le lien pour signer la pétition).(BMS) 

Belkacemi Mohand Said   

  octobre2011_11_petition740 

Algérie-santé: Un professeur algérien (mostefa Khiati) pense que les malades du cancer risquent … le  »déracinement » s’ils sont envoyés pour des soins à l’étranger - 12 octobre 2011 - La mort vaudrait-elle mieux que le  »déracinement? En tous cas, un éminent professeur algérien pense que les malades du cancer risquent le  »déracinement » octobre201112khiatis’ils sont envoyés pour des soins à l’étranger. Le Professeur Mostefa Khiati, président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), a donné cette réponse au journal en ligne TSA pour visiblement s’opposer à la seule alternative qui reste aux 20.000 malades du cancer et à ceux qui suivront dans les prochains mois puisqu’ils ne peuvent être soignés dans le pays.
     »Envoyer des malades à l’étranger pour se soigner n’est pas une bonne solution. Le déracinement des malades n’est pas bon. Nous avons les moyens de les soigner ici », a déclaré le Pr Khiati sans préciser quels sont ces moyens alors qu’un de ses confrères, le Pr Bouzid Kamal a tiré la sonnette d’alarme la veille pour dire que 20.000 algériens resteront sans soins en radiothérapie d’ici juin 2012, c’est-à-dire qu’ils risquent la mort d’ici là. La radiothérapie intervient souvent après la chirurgie et la chimiothérapie et le cancer n’attend pas.
    L’étonnante sortie du Pr Khiati, présenté comme un expert par TSA alors qu’il est pédiatre de formation contrairement au Pr Bouzid qui est en contact quotidien avec les malades du cancer, est surprenante également lorsqu’il s’est mis dans les habits d’un commerçant par ses estimations du coût du traitement et des médicaments liés à la chimiothérapie alors que 20.000 malades et d’autres qui suivront risquent la mort. Sa sortie intervient à l’heure où des réactions appellent via la presse à une prise en charge à l’étranger massive de tous ces malades du cancer qui ne peuvent être programmés au CPMC ou ailleurs. Une pétition a été diffusée dans ce sens
.(Voir et signer la pétition) -(BMS) 

Belkacemi Mohand Said 

octobre2011_11_petition740

Algérie-santé: Signez une pétition lancée sur internet pour pousser le gouvernement à accorder des soins à l’étranger pour les malades du cancer en Algérie - 11 octobre 2001 – Une pétition a été lancée sur internet demandant au président Abdelaziz Bouteflika d’intervenir pour que le gouvernement accorde des transferts à l’étranger une_bouteflika1vaincu_imagepour 20.000 malades du cancer au moins menacés de mort face à la saturation du centre anti-cancer CPMC jusqu’à juin 2012. Voici le texte et le lien si vous voulez la signer.
     »Appel urgent au président de la république algérienne. Monsieur le président. Près ou plus de 20.000 algériens, d’après une déclaration d’un haut responsable de la santé au CPMC, risquent la mort dans les prochains mois parce qu’ils ne trouvent pas le moyen de se faire soigner dans leur pays. D’autres sont morts déjà à cause de cette négligence criminelle. Il est du devoir de tout Algérien, dont vous en premier lieu, de réagir en leur faveur ».
     »Devant le manque d’équipements en radiothérapie, il ne reste que les transferts à l’étranger pour leur venir en aide et leur offrir une chance de guérir. Aucun autre projet n’a de sens dans notre pays et n’est prioritaire que celui du secours collectif et national que nous devons à nos concitoyens malades et dont la nature du mal n’attend pas la réalisation de nouveaux projets. D’ici la réalisation de tout nouveau projet, ils risquent une mort certaine s’ils ne sont soignés dans l’immédiat. Chaque jour qui passe les rapproche de cette fatale issue ».
     »Pour cela, nous signataires, vous demandons d’user de votre sens de la responsabilité pour ouvrir les portes de la solidarité nationale à ces malades en acceptant de financer leur transfert pour des soins à l’étranger. Monsieur le président n’oubliez pas que des gens vont souffrir et souffrent déjà. La clé de l’espoir et de  »Al amana » est entre vos mains. Intervenez vite… Agissez. Agissez. Agissez. »
(Les signataires)(BMS) 

Belkacemi Mohand Said

  octobre2011_11_petition740

22 octobre, 2011

Le blog dédié aux malades du Cancer en Algérie

Classé dans : Non classé — Mohand Said Belkacemi @ 8:24

  Le blog dédié aux malades du Cancer en Algérie octobre2011_11_petition740

Algérie-santé – cancer – pétition : Choquants propos du ministre de la santé Djamel Ould Abbès à propos des malades du cancer – 25 octobre 2011 - Le ministre algérien de la santé, M. Djamal Ould Abbès s’est distingué lundi par des propos djamalouldabbesvaincu_imagetrès choquants à l’endroit des malades du cancer en pronant indirectement la fatalité au lieu de répondre à leurs besoins urgents en matière de traitement notamment de radiothérapie.
     »Le cancer a toujours existé, ce n’est pas en 2011 qu’on a découvert le cancer. Il y a quelques années des malades algériens mouraient dans la totale discrétion. Pourquoi aujourd’hui on crie au cancer ? », s’est-il interrogé, a rapporté El Watan. Le ministre s’exprimait devant des députés de la commission santé à l’APN, à propos du manque de prise en charge des malades cancéreux et alors qu’un début de mobilisation est observé tendant à amener les autorités à ne pas laisser sans soins les malades estimés à plus de 20.000 malades qui nécessitent un traitement en radiothérapie.
    Une pétition diffusée sur internet et interpellant le président Abdelaziz Bouteflika pour qu’il mobilise les moyens de la solidarité nationale pour assurer aux malades des soins à l’étranger devant la faillite des moyens locaux à y répondre, receuille de plus en plus de signatures (1384 signatures mardi à 16h31).
    Le ministre parle chiffres et investissements futurs alors que le professeur Afiane, président du Comité national du cancer, cité par Liberté a précisé que  »les structures et les équipements de radiothérapie sont “très lourds” à mettre en place ».  »Je comprends parfaitement le désarroi des malades. Ces derniers et leurs familles doivent toutefois comprendre que la mise en place d’un service de radiothérapie n’est pas, par exemple, aussi facile que la mise en place  d’un service de chirurgie”, a-t-il observé, a rapporté Liberté.  Le Pr Afiane a indiqué que seuls 230 malades pourront être traités d’ici la fin de l’année. Il a confirmé le chiffrte de “plus de 20 000 cancéreux” qui attendent de recevoir des soins de radiothérapie au niveau national.
    Les médias commencent à traiter du sujet. Quatre journaux au moins dont un, public (Horizons), ont évoqué le sujet mardi. Horizons en a fait sa une mais pour aller dans le sens du ministre qui annonce des projets par-ci par-là pendant que les malades sont coincés fac à leur maladie qui se développe chaque jour un peu plus jusqu’à se généraliser et les tuer s’ils ne commencent à recevoir des soins dès maintenant. Lire et signer la pétition. (BMS) 

Belkacemi Mohand Said

  octobre2011_11_petition740

Algérie-santé: Pétition en faveur des malades du cancer en Algérie: … plus d’un millier de signatures déjà - 19 octobre 2001 - Une pétition lancée sur internet il y a quelques jours, destinée à soutenir une demande adressée au vaincu_imageprésident Abdelaziz Bouteflika pour une_bouteflika1qu’il intervienne afin  que le gouvernement accorde des transferts à l’étranger pour 20.000 malades du cancer au moins menacés de mort face à la saturation du centre anti-cancer CPMC jusqu’à juin 2012, a recueilli déjà plus de 1000 signatures.
    La pétition intervient à l’heure où les voix évoquant la situation désastreuse et inhumaine dans laquelle sont placés les malades du cancer et leurs familles, se sont tues dans la presse. Comme à leur habitude, les journaux évoquent une grande question puis se taisent comme s’il s’agissait d’un orage passager alors que le problème reste entier. Si l’on exclut  l’évocation lundi par un député de cette situation, plus aucune déclaration n’est venue défendre le droit aux soins, y compris à l’étranger, pour les malades du cancer. La presse n’a rien fait pour interpeller les hauts responsables et mener campagne jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. 
       »Devant le manque d’équipements en radiothérapie, il ne reste que les transferts à l’étranger pour leur venir en aide et leur offrir une chance de guérir. Aucun autre projet n’a de sens dans notre pays et n’est prioritaire que celui du secours collectif et national que nous devons à nos concitoyens malades et dont la nature du mal n’attend pas la réalisation de nouveaux projets. D’ici la réalisation de tout nouveau projet, ils risquent une mort certaine s’ils ne sont soignés dans l’immédiat. Chaque jour qui passe les rapproche de cette fatale issue », rappelle le texte de la déclaration à l’adresse de Bouteflika qui entre les mains la  »clé de l’espoir et de  »Al amana », lui précisent les signataires.
     »Pour cela, nous signataires, vous demandons d’user de votre sens de la responsabilité pour ouvrir les portes de la solidarité nationale à ces malades en acceptant de financer leur transfert pour des soins à l’étranger. Monsieur le président n’oubliez pas que des gens vont souffrir et souffrent déjà », conclut le texte. (BMS – Le lien pour signer la pétition).(BMS) 

Belkacemi Mohand Said   

  octobre2011_11_petition740 

Algérie-santé: Un professeur algérien (mostefa Khiati) pense que les malades du cancer risquent … le  »déracinement » s’ils sont envoyés pour des soins à l’étranger - 12 octobre 2011 - La mort vaudrait-elle mieux que le  »déracinement? En tous cas, un éminent professeur algérien pense que les malades du cancer risquent le  »déracinement » octobre201112khiatis’ils sont envoyés pour des soins à l’étranger. Le Professeur Mostefa Khiati, président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), a donné cette réponse au journal en ligne TSA pour visiblement s’opposer à la seule alternative qui reste aux 20.000 malades du cancer et à ceux qui suivront dans les prochains mois puisqu’ils ne peuvent être soignés dans le pays.
     »Envoyer des malades à l’étranger pour se soigner n’est pas une bonne solution. Le déracinement des malades n’est pas bon. Nous avons les moyens de les soigner ici », a déclaré le Pr Khiati sans préciser quels sont ces moyens alors qu’un de ses confrères, le Pr Bouzid Kamal a tiré la sonnette d’alarme la veille pour dire que 20.000 algériens resteront sans soins en radiothérapie d’ici juin 2012, c’est-à-dire qu’ils risquent la mort d’ici là. La radiothérapie intervient souvent après la chirurgie et la chimiothérapie et le cancer n’attend pas.
    L’étonnante sortie du Pr Khiati, présenté comme un expert par TSA alors qu’il est pédiatre de formation contrairement au Pr Bouzid qui est en contact quotidien avec les malades du cancer, est surprenante également lorsqu’il s’est mis dans les habits d’un commerçant par ses estimations du coût du traitement et des médicaments liés à la chimiothérapie alors que 20.000 malades et d’autres qui suivront risquent la mort. Sa sortie intervient à l’heure où des réactions appellent via la presse à une prise en charge à l’étranger massive de tous ces malades du cancer qui ne peuvent être programmés au CPMC ou ailleurs. Une pétition a été diffusée dans ce sens
.(Voir et signer la pétition) -(BMS) 

Belkacemi Mohand Said 

octobre2011_11_petition740

Algérie-santé: Signez une pétition lancée sur internet pour pousser le gouvernement à accorder des soins à l’étranger pour les malades du cancer en Algérie - 11 octobre 2001 – Une pétition a été lancée sur internet demandant au président Abdelaziz Bouteflika d’intervenir pour que le gouvernement accorde des transferts à l’étranger une_bouteflika1vaincu_imagepour 20.000 malades du cancer au moins menacés de mort face à la saturation du centre anti-cancer CPMC jusqu’à juin 2012. Voici le texte et le lien si vous voulez la signer.
     »Appel urgent au président de la république algérienne. Monsieur le président. Près ou plus de 20.000 algériens, d’après une déclaration d’un haut responsable de la santé au CPMC, risquent la mort dans les prochains mois parce qu’ils ne trouvent pas le moyen de se faire soigner dans leur pays. D’autres sont morts déjà à cause de cette négligence criminelle. Il est du devoir de tout Algérien, dont vous en premier lieu, de réagir en leur faveur ».
     »Devant le manque d’équipements en radiothérapie, il ne reste que les transferts à l’étranger pour leur venir en aide et leur offrir une chance de guérir. Aucun autre projet n’a de sens dans notre pays et n’est prioritaire que celui du secours collectif et national que nous devons à nos concitoyens malades et dont la nature du mal n’attend pas la réalisation de nouveaux projets. D’ici la réalisation de tout nouveau projet, ils risquent une mort certaine s’ils ne sont soignés dans l’immédiat. Chaque jour qui passe les rapproche de cette fatale issue ».
     »Pour cela, nous signataires, vous demandons d’user de votre sens de la responsabilité pour ouvrir les portes de la solidarité nationale à ces malades en acceptant de financer leur transfert pour des soins à l’étranger. Monsieur le président n’oubliez pas que des gens vont souffrir et souffrent déjà. La clé de l’espoir et de  »Al amana » est entre vos mains. Intervenez vite… Agissez. Agissez. Agissez. »
(Les signataires)(BMS) 

Belkacemi Mohand Said

  octobre2011_11_petition740

 

12

Blog En Tous Genre Pour Tou... |
UTS-UGTG/CH.SAINTE-MARIE |
ifdp |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Céline Krein Magnétiseuse
| ChartrouZen
| webmaster2